005 Al-Ma-idah

Épisodes: 273
Arabe: المَـائِدة
Traduction: La table à tartiner
Vers : 120

À propos de la sourate : Al-Ma-idah

Partager la page

005 Al-Maidah

Ceci est une sourate Madni, susceptible d'avoir été révélée après le Traité de Hudaybiyyah dans le sixième Hijri.


La sourate tire son nom de la table répandue qui a été envoyée comme un miracle aux disciples du Christ.


On pense que le troisième verset de cette sourate a été la révélation finale d'Allah (SWT) au Prophète ﷺ, car il a déclaré l'achèvement de la religion et sa perfection. Cette sourate détaille plusieurs des articles autorisés et interdits pour les croyants, et les étapes pour effectuer les rites d'adoration.

S'adressant aux gens du Livre, Allah (SWT) leur demande de croire au Messager ﷺ, qui est une confirmation de ce qu'ils avaient précédemment reçu. Les enfants d'Israël se souviennent de l'époque où ils ont refusé d'entrer en Terre Sainte, c'est-à-dire en Palestine, car elle était possédée par des tyrans qu'ils avaient peur de combattre. Seuls deux adeptes de Musa (AS) étaient prêts à le soutenir dans cette confrontation, et Allah (SWT) leur a donc interdit d'entrer pendant quarante ans.


Les deux fils d'Adam (AS) - Haabil et Qaabil - sont mentionnés, où ce dernier a tué le premier et l'a enterré à l'exemple d'un corbeau creusant dans le sol. Et cela sert à expliquer l'interdiction du meurtre, sauf pour une juste cause. Diverses peines capitales sont élaborées, qui dans l'Islam visent à prévenir les crimes et à maintenir l'harmonie dans la société. Les interdictions sur les intoxicants, les jeux de hasard, la bonne aventure et les sacrifices à toute personne autre qu'Allah (SWT) sont énoncées. Le caractère sacré de la Ka'bah et de sa région environnante doit toujours être respecté et la chasse est interdite dans ses environs.


Allah (SWT) enjoint à plusieurs reprises de juger par ce qu'il a révélé et de ne pas se laisser influencer par les influences de l'opposition, en particulier le prophète du livre qui n'a pas respecté ce qui leur a été révélé. Une attention particulière doit être accordée à ne pas interdire ce qui a été jugé permis par Allah (SWT), comme cela a été mal fait par les nations précédentes.


Réfutant les affirmations des chrétiens, qu'il s'agisse d'appeler Isa (AS) le fils de Dieu, ou de croire en la Trinité, Allah (SWT) déclare qu'Isa (AS) et sa mère, Maryam (AS) étaient des êtres humains et des porteurs de vérité. Les disciples d'Isa (AS) souhaitaient manger de la nourriture des cieux, et ils en ont reçu comme une fête ainsi qu'un signe pour assister au miracle d'Allah (SWT). Le Jour de la Résurrection, Allah (SWT) interrogera Isa (AS) s'il a demandé à être adoré par ses disciples, et il plaidera l'ignorance d'une telle association et se dispensera de leurs actes. Seule la vérité prévaudra le jour de la résurrection.