026 Ash-Shuara

Épisodes: 290
Arabe: الشُّـعَراء
Traduction: Les poètes
Vers : 227

À propos de la sourate : Ash-Shuara

Partager la page

026 Ash-Shuara

Il s'agit d'une sourate mecquoise, et s'appelle les poètes, pour répondre à l'allégation des mécréants selon laquelle le Coran est de la poésie.

Allah (SWT) réconforte le Prophète du rejet de son peuple, qui ne croirait pas même s'ils voyaient des miracles alors qu'ils n'arrêtaient pas d'exiger du Prophète ﷺ. Si les gens réfléchissaient aux différentes facettes de l'Univers tout autour d'eux, cela suffirait en soi pour qu'ils acceptent la vérité.


Allah (SWT) a envoyé Musa (AS) à Firawn pour transmettre le message du Tawhid, Musa (AS) avait peur de l'obstacle dans son discours et a demandé à son frère Harun (AS) comme aide, et Allah (SWT) lui a accordé son Support. Quand ils sont tous deux allés à Firawn et ont déclaré qu'ils étaient des prophètes d'Allah (SWT), Firawn a rappelé à Musa (AS) son crime d'avoir tué un Égyptien et de s'enfuir à Madyan par la suite. Musa (AS) accepte son erreur mais remet en question les rappels de Firawn lorsque Musa (AS) lui a demandé de libérer les Enfants d'Israël. Firawn a tenté d'humilier et de menacer Musa (AS), car les prophètes n'étaient pas découragés par son arrogance et ont finalement présenté les miracles qu'Allah (SWT) lui a accordés. Ils ont vu son bâton se transformer en un serpent vivant et sa main s'illuminer, mais ils l'ont rejeté comme de la sorcellerie.

Ils ont décidé d'organiser un concours de magiciens pour vaincre les prétentions de Musa (AS), mais lorsque les magiciens ont jeté leurs cordes pour créer des illusions, le bâton de Musa (AS) s'est transformé en serpent et a dévoré ce qu'ils avaient créé. Les magiciens savaient que ce n'était pas de la magie ou du mensonge, et se sont immédiatement soumis au message de Musa (AS). Allah (SWT) a demandé à Musa (AS) de partir avec les Enfants d'Israël, ils ont été poursuivis par Firawn et son armée mais ils ont été noyés par Allah (SWT) dans la mer.


Les prophètes Ibrahim (AS), Nuh (AS), Hud (AS), Saalih (AS) et Lut (AS), entre autres, ont invité leur peuple au Tawhid et à abandonner leurs pratiques corrompues, mais ils ont été rejetés. Allah (SWT) les a punis pour leur persistance dans l'incrédulité et pour avoir empêché la vérité d'atteindre les masses.

Shuayb (AS) a été envoyé au peuple de Madyan, et il était connu sous le nom de Khateebul Ambiya, l'orateur parmi les prophètes, pour son discours éloquent. Il a conseillé à son peuple de ne pas associer de partenaires à Allah (SWT) et d'abandonner ses manières de tricher dans le commerce. Son peuple l'a rejeté en disant qu'il était un homme ordinaire comme eux, et ils ont donc été punis par un nuage noir envoyé sur eux.


Le Coran a été décrit comme une révélation apportée par l'esprit digne de confiance, Jibreel (AS), dans une langue arabe claire, et il a été mentionné dans d'anciennes révélations d'Allah (SWT).


Les poètes sont décrits comme ceux qui disent ce qu'ils ne font pas, et ils errent d'un sujet à l'autre. Mais il y a des exceptions, qui sont ceux qui croient en Allah (SWT) et se souviennent beaucoup de lui, et défendent les musulmans en utilisant leur poésie, comme Hassan ibn Thaabit (RA).