048 Al-Fath

Épisodes: 296
Arabe: الفَتْح
Traduction: La victoire
Vers : 29

À propos de la sourate : Al-Fath

Partager la page

048 Al-Fath

Il s'agit d'une Madni Sourate, révélée après le Traité de Hudaibiyyah entre les musulmans et les Quraish dans la sixième année après la migration du Prophète ﷺ à Médine.


Le prophète a vu dans un rêve que lui et ses compagnons exécutaient la Omra, et puisque le rêve d'un prophète fait partie de la révélation divine, ils savaient que cela deviendrait vrai. Ils se sont mis à exécuter la Omra mais ont été empêchés par les Qurayshites d'entrer à La Mecque, et après des jours d'incertitude et de négociations, le traité a été rédigé à Hudaibiyyah. Cela a marqué un tournant dans l'histoire car pour la première fois, les Qurayshites ont reconnu les musulmans comme un État et ont signé un accord avec eux. Bien que les musulmans aient été empêchés d'accomplir la Omra cette année-là, ils ont été autorisés à revenir l'année prochaine et achever le pèlerinage. Plus important encore, ils ont accepté une trêve de dix ans, ce qui signifiait la sécurité pour les musulmans et une opportunité de propager leur foi dans la région sans hostilité de la part des Qurayshites, ce dont ils n'avaient jamais été témoins auparavant.

Les sourates commencent par déclarer la victoire du prophète ﷺ. Ceux qui ont prêté allégeance au Prophète ﷺ, cela équivaut à prêter allégeance à Allah (SWT), car il semblait que combattre les Qurayshites serait inévitable. Pour leur volonté d'affronter les Qurayshites, Allah (SWT) a récompensé les croyants avec tranquillité et victoire. Bien qu'une fois le traité conclu, les croyants sont devenus frustrés car ils ont dû revenir et revenir pour la Omra l'année prochaine, ils se sont demandé comment le rêve du prophète ne pouvait pas se réaliser. On leur dit que le rêve sera effectivement réalisé, et maintenant les circonstances sont plus favorables car les Qurayshites sont liés par le traité et ne leur feront pas de mal.


Louant les disciples du Prophète ﷺ, il est dit qu'ils sont énergiques contre les mécréants et miséricordieux entre eux. Et ils ont été décrits dans la Torah comme ayant des marques de prosternations et dans l'Évangile comme les ramifications d'une plante qui la renforce. Pour eux, c'est le pardon et une grande récompense d'Allah (SWT).