058 Al-Mujadila

Épisodes: 299
Arabe: المُجادَلة
Traduction: La femme suppliante
Vers : 22

À propos de la sourate : Al-Mujadila

Partager la page

058 Al-Mujadila

Ceci est une sourate Madni et relate la plainte de Khawlah bint Thalabah (RA) contre son mari, qui a cherché à divorcer par la pratique des jours d'ignorance, appelé Zihaar, où un homme disait à sa femme qu'elle était pour lui comme le dos de sa mère. Elle a demandé le jugement du Prophète en sa faveur et a fait valoir qu'elle avait passé sa vie au service de sa famille.

Allah (SWT) répond à sa plainte par une révélation condamnant cette pratique ignorante, et déclarant que la femme d'un homme ne peut jamais être sa mère, sa mère est celle qui lui a donné naissance, et dire cela est abhorré. Ceux qui ont prononcé Zihaar et souhaitent se réconcilier doivent offrir l'expiation.


Converser en privé, à l'exclusion des autres dans un rassemblement, est de satan et provoque l'inimitié parmi les croyants. Et les rassemblements doivent inclure tout le monde, accueillir les nouveaux arrivants et leur faire de la place.
Les hypocrites jurent faussement de prouver leur loyauté envers les musulmans, mais ils ne sont loyaux ni envers les musulmans ni envers leurs ennemis. Ils sont du parti de satan.


Les croyants n'ont pas d'affection pour ceux qui s'opposent à Allah (SWT) et à Son Messager.